Logo Centre Hyperbare Bâle CENTRE HYPERBARE BÂLE drapeau allemand drapeau anglais

Home    Médecine de plongée    Médecine hyperbare

L'oxygénation hyperbare (OHB) est un traitement par inhalation d'oxygène à 100% à l'intérieur d'un chambre hyperbare. Le patient est assis ou couché dans une chambre hyperbare (aussi appelée caisson hyperbare) qui est comprimée jusqu'à une surpression de 2 bars. L'oxygène est respiré à travers un masque, une cagoule ou un tube de trachéotomie. Selon la maladie, le traitement dure de 90 à 300 minutes, voire plus. Il peut être nécessaire de répèter le traitement plusieurs fois par jour. (plus)
L'oxygénothérapie hyperbare consiste en une inhalation d'oxygène pur dans un environnement qui se possède une pression ambiante supérieure à la pression atmosphérique normale. Pour cela il faut une chambre hyperbare. La chambre hyperbare est conprimée avec de l'air pour des raisons de sécurité et pour des raisons écononomiques. Les lois physiques, et en particulier celle de Dalton font que la pression dans le masque ou tout autre système de respiration est la même que celle qui règne dans la chambre hyperbare. On peut ainsi dire qu'un patient qui respire 100% d'oxygène sous une surpression de 2,4 bars respire en fait 240% d'oxygène. En dehors d'une chambre hyperbare l'inhalation d'oxygène est au maximum de 100%.

Exemples

Réduction des bulles

L'application de la loi de Boyle (p1xv1 = p2xv2) peut être vu dans de nombreux aspects de HBO. Cela peut être utile pour les phénomènes emboliques tels que le mal de décompression (DCS) ou l'embolie gazeuse artérielle (AGE). À mesure que la pression augmente, le volume de la vessie diminue. Ceci est également important pendant la décompression de la chambre. Lorsqu'un patient retient son souffle, le volume de gaz piégé dans les poumons augmente et peut entraîner un pneumothorax.

Changement de température

La loi de Charles ([p1xv1] / T1 = [p2xv2] / T2) explique l'augmentation de la température pendant la compression (augmentation de la pression) et la diminution de la température pendant la décompression (réduction de la pression). Cela peut être important lors du traitement d'enfants ou de patients très malades ou intubés.

Augmentation de la quantité d'oxygène dans le sang

La loi d'Henry dit que la quantité de gaz dissous dans un liquide correspond à la pression partielle de ce gaz à la surface de ce liquide. Dans la chambre comprimée, plus d'oxygène peut être dissous dans le plasma du patient qu'à l'extérieur de la chambre sous pression.

Augmentation de la quantité d'oxygène dans les tissus

Puisque le sang transporte beaucoup plus d'oxygène, il peut en fournir aux tissus d'énormes quantités, surtout là où il en manque. Ensuite, il y a des réactions chimiques qui déclenchent le processus de guérison. Cette pression accrue provoque la difusion de l'oxygène dans les tissus et atteint ainsi les zones qui ont une vascularisation déficiente. La distance à laquelle l'oxygène peut diffuser à partir du dernier capillaire se calcule avec le modèle de diffusion mathématique de Krogh

Général
Effets sesondaires
Accident de plongée
Embolie gazeuse cérébrale
Intoxication au monoxyde de carbone
Lésions de reperfusion
Cicatrisation
Gangrène gazeuse
Antiinflammation
Formation osseuse, formation cartilagineuse, formation ligamentaire
Effet bactéricide
Préconditionnement

L'oxygénothérapie hyperbare est prise en charge en milieu ambulatoire (TARMED) et hospitalier (DRG) pour les situations suivantes:

Plaies diabétiques chroniques
Lésions par radiation anti-cancéreuse
Osteomyelite chroniques
Osteomyelite maxillaire
Accident de plongée

Indications de l'OHB qui ne sont actuellement pas prises en charge par les caisses maladies


L'oxygénothérapie hyperbare, bien que rpise en charge par les systèmes de santé d'autres pays, n'est actuellement pas prise en charge en Suisse pour les situations suivantes:


Nécrose aseptique de la hanche
Surdité brusque
Traumatisme accoustique
Embolie cérébrale
Fasciite nécrotisante
Intoxication au monoxyde de carbone
Pour les soins d'urgence où une hospitalisation n'est pas nécessaire, la position 15.0380 selon le tarif suisse TARMED avec un montant horaire de CHF 450.36 .-- est utilisée.
Pour les soins non urgents, c'est la position 15.0370 selon le tarif TARMED qui sera facturée TARMED. Une séance standard dure 2 heures et coûte 243.76 francs.